VENDREDI - SAMEDI - DIMANCHE    

THE BARONS OF TANG (Melbourne, Australie)              
 

Les pionniers du "Gypsy deathcore" seront de passage au Festival. Il ne faut absolument pas rater ce spectacle! Ils seront en tournée à travers le monde pour la saison estivale 2012 et nous avons la chance de les recevoir à Ste-Rose-du-Nord.

"The Barons of Tang are here! Gracing stages all over the world, this rag tag bunch of misfits are slowly building an empire out of gaffa tape and dirt. Mixing Klezmer and Balkan feels with jazz, bent folk music and whatever’s lying around the kitchen, these guys are making waves in the Global pond!"

www.thebaronsoftang.com

Prestation :
Samedi le 30 juin à 23h00

 
                   
BERNARD ADAMUS        
  Arrivé à Montréal via la Pologne à l’âge de trois ans, le moins qu’on puisse dire, c’est que Bernard Adamus s’est parfaitement intégré à sa ville d’adoption. En fait, il a fait de ses quartiers ouvriers le centre de ses chansons : Hochelag’, Centre-Sud, Rosemont, dont ses rues et habitants deviennent les héros d’une fable urbaine nouveau genre. Grandement influencé par le blues, il se produit d’abord en faisant des reprises de cette musique touchante et vraie, pour ensuite prendre ce touchant et ce vrai, et les inscrire dans ses propres textes, en français. C’est ainsi que nait son premier projet, le Révérend, dont Bernard Adamus se réappropriera l’identité avec la sortie de son album Brun, au printemps 2009. Cet album touche autant qu’il divertie, et présente Bernard Adamus comme le chaînon manquant entre Plume, Lucien Francoeur période Aut’Chose et Séba de Gatineau. Salué par la critique, l’artiste se voit aussi récompensé par le Festival de la Chanson Petite-Vallée, qui lui remet 6 de ses 10 prix. Puis, en octobre 2009, c’est au tour de la SOCAN de lui remettre le Prix Echo de la chanson, qui récompense la relève de la chanson francophone, pour sa pièce « La question à 100 piasses. »

http://bernardadamus.bandcamp.com/

Prestation :
Samedi le 30 juin à 21h15

 
                   
BAD UNCLE                  
  It started as a joke, a cheap way to drink and an insult against good taste in general.

Now, five years later, it seems that Bad Uncle has become a force to be reckoned with. They have single handedly carved a place for themselves in the extremely competitive musical climate of Montreal by repeatedly destroying dance floors and packing the hell out of rooms. They have managed to bring together many different crowd, that may otherwise be at odds and have created a visceral aesthetic that manages to offer something for anyone. This is because they ride the fine line between folk and metal, disco and punk, blues and country, opera and surf.



http://saybaduncle.com

Prestation :
Samedi le 30 juin à 20h00

 
                   
CHAHUT D'RUELLE                  
  On s’était tous échoués à Montréal, un rentrant de Berlin, l’autre de Sydney, un autre de Lisbonne puis un autre encore de Vancouver. À ce moment là, la métropole québécoise nous avait tous semblé un point d’attache commun. Phil Ouellet avait composé, sur la route, des chansons pour remplir son chapeau : une complainte de renégat, un blues de pas une cenne, une ballade d'assoiffé, un rock de j'en veux pu. On traînait chacun de notre bord le mal du pays. C’est lorsqu’on s’est réunis que « l’chahut » a commencé à résonner dans la ruelle. Notre premier auditoire fût un voisinage un peu mécontent d’un tapage tardif en soirée. Chacun son deuil, encore saouls de la bohème, on a mordus dans le folk, un espèce de blues de pirate, munis de quelques mélodies gitanes, d’un peu de musette, et le tout à saveur québécoise

http://chahutdruelle.bandcamp.com/

Prestation :
Samedi le 30 juin à 19h00

 
                   
DIE SASHIKO              
  Avec sa musique rappelant parfois l’Europe de l’est, parfois la chanson française on peut tout de même sentir en Die Sashiko de lointaines influences punk. Le groupe vient par ses paroles souffler sur la cité un vent de désobéissance (ou de résistance?).

http://www.facebook.com/pages/Die-Sashiko/281325028570096

Prestation :
Samedi le 30 juin à 18h00